de-la-provence-aux-cevennes.blog4ever.com

de-la-provence-aux-cevennes.blog4ever.com

Le brochet du lac de St Croix

Une aventure piscicole pour nous changer un peu…

1 brochet.jpg

Où une prise de taille de mon ami Pierre me fait penser à un souvenir marquant.

2 Brochet Pierre.JPG

Il y a maintenant plus de dix ans donc, profitant de la prescription, je peux raconter ce délit de pêche que j’ai commis d’une façon totalement innocente.

Pratiquant le camping-carisme et nous nous rendions souvent au lac de Ste croix.

3 camping pins.jpg

Nous posions notre engin au Camping des Pins, à partir de mai, saison propice de la pêche aux ablettes, ce délicat poisson largement présent dans ces eaux.

4 camping car.jpg

Après une matinée fructueuse, je revenais avec de quoi nous offrir une agréable friture. Tout aurait pu continuer ainsi si, un beau matin un jeune homme vint me demander une ou deux ablettes vives afin d’en faire un appât pour brochet.

Curieux de nature et toujours à l’affût de l’amélioration de notre ordinaire, j’ai suivi sa méthode. En fait, il mettait sur un hameçon de belle taille la pauvre ablette piquée par les trous de nez.

5 ablette.jpg

Ce qui la laissait vivante attirant ainsi le prédateur. Il y avait au-dessus un simple plomb coulissant, ce qui était pour ainsi dire que les lignes mortes que nous utilisions pour prendre des sars et dorades à la mer. Lui calait deux lignes, s’asseyait au soleil et attendait

Pas longtemps, ce jour-là car très vite, l’une des lignes afficha des soubresauts frénétiques. Mon voisin, sans difficulté, eut vite fait de sortir un brochet de taille moyenne, mais à la longueur autorisée.

Cette expérience vécue n’était pas tombée sans suite dans mon esprit de chasseur.

Mais nous n’avons pas eu l’occasion de revenir au lac cette année-là

C’est donc en avril suivant que j’étais en train de tendre une ligne  pour le brochet.

Là aussi, pas de perte de temps, ma canne ne me laisse pas à peine le temps de la saisir que le moulinet se met à grincer. J’en tiens un et de taille, mon cœur s’emballe sous une giclée d’adrénaline brutale. Cela ne dure pas longtemps, le brochet sort de l’eau d’un coup de queue, une belle bête, pas le temps de l’admirer, il plonge et casse la ligne ! Catastrophe.

Penaud, je rentre vers le camping et je croise la méhari du garde pêche me disant que j’aurais été heureux de lui faire voir ma prise royale.

6 garde.jpg

J’arrive au camping et je raconte mon affaire au propriétaire qui me répond :

-         Et bien vous avez eu de la chance !

Comment cela de la chance, il plaisante ou quoi ? Que non quand il ajoute

-         La pêche au brochet, elle n’ouvre que dans 15 jours. C’est pour le coup que le garde, il vous aurait certainement bien reçu.

Depuis je n’ai plus eu l’occasion de recommencer mes exploits ichtyologiques !

Ce qui est bien dommage quand on voit cette bestiole de plus près !

7  Pierre 2.JPG



20/01/2016
13 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 159 autres membres